Sophro relaxation
Sophrologie à Paris 13
 

Sophro relaxation, sophrologie certifiée à Paris 13

06 64 45 66 44
18 rue de Patay, 75013 PARIS

La résilience qu'est-ce que c'est ?

Articles

 

  • C’est rejeter la culpabilité ou la peur
  • C’est faire confiance et se faire confiance
  • C’est faire appel à la créativité
  • C’est Assumer et dépasser ses erreurs et celles des autres

Afin de rebondir, se projeter, se transformer et avancer

Avec cette situation sanitaire traumatisante, nous nous créons des tensions.

Le confinement, le déconfinement, le reconfinement, les incertitudes liées aux prochains mois, la perte d’énergie, le stress, la nécessité de s’adapter à tout moment, la perte d’envie et de sens dans ce que l’on fait, tous ces changements nous provoquent des émotions négatives, des craintes, de la peur, des résistances, et des conflits.

La résilience va nous permettre de nous adapter et d’avancer.

Mais alors, concrètement, au travail on fait comment ?

1. Accepter une situation que l’on ne peut pas éviter.

  • En évitant le déni et le refus.
  • En acceptant la peur, le changement.
  • Accueillir cette nouvelle situation.
  • Mettre en place des solutions pour avancer.
  • Prendre conscience de cette épreuve et l’assumer.

La résilience c'est réalisme, objectivité et courage.

2. Relativiser, se servir de nos expériences passées

  • En adoptant une attitude rassurante pour soi et pour les autres.
  • En se rappelant de nos expériences négatives passées que nous avons dépassées.

En allant chercher dans nos souvenirs des expériences douloureuses que nous avons réussi, nous permet de nous rassurer sur nos capacités à réussir à nouveau.

3. Se fixer des objectifs réalistes en effectuant chaque jour des petits pas

  • Savoir se donner à soi et à son équipe des objectifs réalisables.
  • Se réjouir de chaque objectif atteint, le succès aide à la reconstruction.

Plus nos réussites se cumulent et plus notre confiance grandit.

4. Communiquer avec franchise et bienveillance

  • Ne portons pas de jugements négatifs, soyons empathiques et constructifs.
  • Plus nous serons dans une dynamique d’apaisement et plus notre entourage le sera.
  • Si vous êtes manager, ne jugez pas vos collaborateurs, nous avons tous notre propre histoire.

Evitons les environnements toxiques et les discussions anxiogènes.

5. Soyons positifs

  • En nous convaincant que nous allons y arriver, nous avons plus de chance d’y arriver.
  • Il ne s’agit pas d’être naïf ou inconscient, mais plus nous aurons confiance en nous et plus notre entourage le percevra et nous suivra dans cette voie.

Être positif nous donnera une force supplémentaire pour encaisser les épreuves et les combattre.

6. Être reconnaissant

  • Remercier un collègue qui nous donne un coup de main, ou simplement qui nous écoute, qui nous accompagne dans nos difficultés sans forcément avoir de solution.
  • Savoir reconnaitre les choses positives, nos succès, ceux de notre équipe (individuels ou collectifs).
  • Assumons d’être satisfaits de notre travail, soyons fiers de nous.

La gratitude nous permettra de relever du positif pour chaque journée qui se termine et ainsi éviter d'avoir un moral en berne et de nous isoler.

 

7. Être créatifs

  • Inventons, réinventons, faisons preuve d'imagination, laissons nos collaborateurs proposer, innover, et si ce n'est pas concluant nous aurons essayé.
  • Ne nous bridons pas et ne bridons pas nos équipes. Osons !
  • Une idée, même inexploitable en l'état peut amener à une autre idée plus réaliste.

La créativité permet de dépasser nos limites et de retrouver de l'espoir quand on en a plus. Attention aux préjugés pour ne pas tuer la créativité de nos collaborateurs.

8. Maintenir le lien

  • Prenons des nouvelles de nos collègues
  • Donnons de nos nouvelles, maintenir le lien est indispensable.
  • Pensons à faire des cafés virtuels, à passer un coup de fil plutôt que de n'envoyer que des e-mails ou des messages écrits.

Faisons des pauses, changeons nous les idées, respirons…

9. Pardonnons : passons de victime à acteur

  • Pardonner ne veut pas dire oublier, mais cela permet de se défaire de la colère et de reprendre le contrôle de la situation.
  • Dans le fait de pardonner, n'oublions pas de nous pardonner nous-mêmes, la culpabilité est un frein absolu.

Sans colère nous ne subissons plus, nous agissons, nous construisons.

Gardons en mémoire, la résilience c’est :

 

  • Accepter la situation
  • Relativiser les choses
  • Se fixer des objectifs réalistes
  • Communiquer
  • Être positif
  • Dire merci
  • Maintenir le lien
  • Se pardonner (ou pardonner)

…..Pour rebondir et avancer.

Marie Hernandez


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.